Diabète et santé bucco-dentaires

18 décembre 2014 REDOM Actualités, Diabète Aucun commentaire

Carie dentaire, gingivite, parodontite… souvent sous estimés, les complications dentaires du diabète cachent un mal évolutif pouvant engendrer une infection buccale généralisée et la perte de dents. Ces complications ont un lien étroit avec le diabète, car elles sont à la fois « cause et effet » d’un déséquilibre. En effet, une fois installée, elles entretiennent ce déséquilibre. Pour éviter un tel cercle vicieux, il est important de se tenir informé sur la manière dont ces complications se manifestent et tout faire pour les éviter.

Un patient diabétique sur deux présente une maladie parodontale et 50 % seulement connaissent l’importance du suivi par un dentiste. 

Quels sont les symptômes ?

Une salive plus sucrée, due à un trop plein de sucre dans le sang, une sécheresse buccale et une diminution de la résistance aux infections microbiennes (dont l’origine est également le diabète) rendent les personnes diabétiques plus vulnérables aux infections bucco-dentaires surtout en cas d’insuffisance d’hygiène.

Trois types de lésions reviennent couramment chez les diabétiques :

- la carie dentaire, destruction de l’email de la dent par la plaque dentaire

- la gingivite, inflammation de la gencive par dépôt de bactéries au niveau du collet de la dent (rougeurs, saignements au moment du brossage, gonflement de la gencive)

- la parodontite, inflammation en profondeur des gencives et de l’os qui soutient la dent. Les dents bougent, se déchaussent et risquent de tomber. Elle est deux à trois fois plus fréquente chez les diabétiques que dans la population générale.

L’obésité est également un facteur à prendre en considération chez le diabétique. En effet, le surpoids influencerait la santé des gencives et de l’os qui la soutient. Selon un constat présenté au dernier congrès annuel de l’Association Dentaire Française, la prévalence des maladies parodontales augmente parallèlement à l’indice de masse corporelle.

Quels en sont les effets sur l’équilibre glycémique ?

Ces complications sévissent parfois sans que l’on s’en rende compte. Elles sont en effet asymptomatiques c’est-à-dire qu’elles ne présentent pas de symptômes particuliers mais évoluent vers des complications plus graves.

De plus, elles impactent l’équilibre du diabète et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

Les soins bucco-dentaires à préconiser pour lutter contre les complications

Comme les pieds, les dents et les gencives ont besoin d’une grande attention, même en l’absence de symptômes. Les complications dentaires peuvent être provoqué par un dérèglement glycémique ou en être la cause.

Pour éviter ces complications, il existe des recommandations faciles à appliquer :

- hygiène bucco-dentaire

Brossez-vous méticuleusement après les repas matin et soir pendant 2 minutes avec une brosse adaptée. Un dentifrice au fluor et du fil dentaire (ou des brossettes si votre dentiste vous le conseille) pour les zones inter-dentaires qui ne sont pas accessibles à la brosse.

- Suivi régulier par un dentiste et dépistage précoce

Consultez le dentiste au moins deux fois par an, même en l’absence de symptômes et informez le que vous êtes diabétiques.

- contrôle surveillance de son équilibre glycémique

La prise en charge des soins bucco-dentaires en lien avec le diabète

Les soins bucco-dentaires en lien avec le diabète (bilan dentaire annuel ou détartrage par exemple) sont remboursés à 100% par l’Assurance Maladie au titre du diabète déclaré en Affection de Longue Durée (ALD) sur la base des tarifs de remboursement de l’Assurance Maladie. En revanche, certains  traitements chirurgicaux des gencives ne sont pas remboursés. C’est pourquoi il est indispensable de signaler son diabète à son dentiste, afin qu’il prodigue dès le départ, les soins les plus adaptés à cette maladie chronique. 

Lettre IDS-3ème trimestre 2014

Couldn't resolve host 'urls.api.twitter.com'